15/01/2013

Economie de l'environnement et économie écologique, un ouvrage d'Eloi Laurent et Jacques Le Cacheux

Éloi Laurent et Jacques Le Cacheux nous livrent ici un manuel particulièrement novateur. Alors que l’exercice et le format relativement condensé de ce type d’ouvrage ne laissent en général que peu de place à l’originalité, les deux auteurs parviennent à exposer de manière approfondie l’ensemble des apports de l’analyse économique aux questions environnementales. C’est d’ailleurs un domaine dans lequel ils ont produit de nombreuses recherches très intéressantes au sein de l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE). Voici donc présenté ici le fruit d’un travail combinant à la fois les apports théoriques les plus récents et la capacité à s’adresser à un large public.

La suite de la note ici : http://lectures.revues.org/10362

Un livre de 214 pages publié chez Armand Colin.

12:13 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Lectures |  Facebook | | |

02/12/2012

Deux économistes face aux enjeux climatiques, un ouvrage de Roger Guesnerie et Nicholas Stern

Ce petit ouvrage présente de nombreuses qualités pédagogiques. Comme bien souvent dans les publications de cet éditeur on peut saluer la volonté de développer un discours vulgarisé mais sérieux sur des enjeux scientifiques importants. Roger Guesnerie, économiste au Collège de France y avait déjà écrit sur la lutte contre l’effet de serre. Dès lors sur un sujet aussi large et discuté que l’économie politique du climat la forme retenue pour cet ouvrage semble parfaitement adaptée : celle d’une discussion, d’un entretien entre deux auteurs de référence. Roger Guesnerie s’y exprime avec Nicholas Stern, économiste anglais auteur d’un rapport éponyme ayant fortement contribué à éclairer l’importance des négociations internationales dans le domaine du climat.

La suite de la note sur le site de la revue électronique Lectures : http://lectures.revues.org/9997

Un livre de 110 pages aux éditions Le Pommier.

20:49 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Géopolitique, Lectures |  Facebook | | |

10/05/2012

Monde pluriel, un ouvrage de Bernard Lahire

La tradition sociologique repose notamment sur la production d’ouvrages de nature épistémologique qui fournissent généralement un éclairage essentiel sur l’œuvre d’un auteur. On pense bien sûr à ceux d’Emile Durkheim ou de Max Weber dont les réflexions sur le caractère scientifique de la sociologie forment de véritables marqueurs intellectuels : points de références, guides méthodologiques, programmes de recherches, plaidoyers pour l’étude du social … et on en passe. Les auteurs contemporains ne dérogent pas à cette tradition et maintiennent cette volonté d’une explication globale de leurs recherches. Ainsi Bourdieu, Boudon, Touraine ont écrit plusieurs ouvrages à caractère épistémologique et méthodologique visant à clarifier leurs postulats : champs, habitus, violence symbolique, individualisme méthodologique, effets pervers, idéologie, intervention sociologique, notion de sujet… Le récent lauréat de la médaille d’argent du CNRS, Bernard Lahire, s’inscrit dans ce sillon qu’il a déjà contribué précédemment à creuser avec des livres comme L’homme pluriel ou L’esprit sociologique.

La suite du compte rendu sur le site de Lectures : http://lectures.revues.org/8371

19:28 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Lectures, Sociologie |  Facebook | | |