10/12/2015

Banques et grande industrie, un livre de Philippe Marguerat

En abordant la question du financement des systèmes industriels européens à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, Philippe Marguerat nous livre un nouvel éclairage de la seconde révolution industrielle. Dans ce contexte de mutations économiques, où l’électrotechnique et la production de charbon et d’acier sont les activités innovantes et motrices, l’auteur explore la relation entre les banques et les entreprises industrielles, qui vise à répondre aux importants besoins en capitaux de ces secteurs. L’analyse des situations de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et de la France entre 1880 et 1930 montre que chaque pays a connu une trajectoire particulière, avec des différences marquées tant dans les stratégies des entreprises industrielles que dans les modalités de financement par les banques, les structures de marché, etc. L’approche retenue dans Banques et grande industrie vise ainsi à questionner l’historiographie économique de la deuxième révolution industrielle, résumant la problématique du système bancaire le plus adapté à la croissance au succès du « modèle » allemand sur le modèle anglais.

La suite du compte rendu pour la revue Lectures : https://lectures.revues.org/19663

Un ouvrage de 420 pages aux Presses de Sciences Po

09:37 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Histoire, Lectures |  Facebook | | |

26/09/2015

La caste dans l'Inde en développement, un ouvrage de Guilhem Cassan

À l’instar des autres publications du Cepremap, La caste dans l’Inde en développement de Guilhem Cassan joue parfaitement son rôle de vulgarisation économique tout en restant un ouvrage exigeant, agréable à lire et intellectuellement stimulant. L’auteur faisait d’ailleurs partie de l’équipe de bloggeurs d’Ecopublix, où il avait déjà pu faire connaître à un large public ses recherches et analyses en économie du développement. Une des principales qualités de son livre est d’aborder une question classique des sciences sociales(le système de caste) en convoquant des travaux économiques récents de manière pédagogique mais aussi des réflexions provenant des disciplines voisines comme l’histoire, les sciences politiques, l’anthropologie ou la sociologie. (...)

La suite du compte rendu sur le site de la revue Lectures : https://lectures.revues.org/18942

Un livre de 72 pages aux Editions de la rue d'Ulm

13:21 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Géopolitique, Lectures |  Facebook | | |

17/09/2015

Les valeurs éducatives au risque du néo-libéralisme, un ouvrage dirigé par Michel Fabre et Christiane Gohier

Cet ouvrage questionne les liens qu’entretiennent aujourd’hui les politiques éducatives et le néo-libéralisme. Les différentes organisations scolaires et éducatives s’inspirent de plus en plus, d’après les auteurs, des valeurs du marché. En effet, les analyses réunies dans ce livre montrent à quel point l’économie de la connaissance ou la théorie du capital humain influencent les systèmes éducatifs des pays développés. Le néo-libéralisme relève d’une approche idéologique : il porte les valeurs de l’analyse économique, celles du marché et la supériorité de l’entreprise sur l’action publique. Les contributeurs énoncent et dénoncent les mécanismes normatifs qui guident les réformes récentes dans le domaine éducatif.

La suite du compte rendu sur le site de la revue Lectures : https://lectures.revues.org/18876

Un livre de 168 pages publié par les Presses de l'Université de Rouen et du Havre

20:39 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Lectures |  Facebook | | |