25/03/2015

Politiques éducatives : la mise en œuvre, un ouvrage de Claude Lessard & Anylène Carpentier

Les politiques éducatives sont un des sujets les plus débattus au sein des sciences sociales. Dans la tradition sociologique comme dans l’histoire de la pensée économique, elles ont été analysées par les grands auteurs : Durkheim, Bourdieu, Boudon, Gary Becker ont structuré notre connaissance des questions éducatives en fournissant des grilles de lecture et d’action pour le monde scolaire. Les notions de capital humain, d’inégalité des chances ou de reproduction font partie des fondements de l’action publique dans le domaine de l’éducation. Au regard par exemple du poids budgétaire du poste éducation, enseignement, recherche dans les finances publiques des pays développés ou du simple fait que l’école concerne tout le monde à un moment ou un autre de sa vie, les sciences politiques et de l’éducation ont affiné notre compréhension de la manière dont sont élaborées et pensées les orientations gouvernementales et institutionnelles en la matière.

La suite du compte rendu sur le site de la revue Lectures : http://lectures.revues.org/17468

Un ouvrage de 208 pages paru aux Presses Universitaires de France

21:05 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Idées politiques, Lectures, Sociologie |  Facebook | | |

31/12/2014

Le capitalisme a-t-il un avenir ? Un ouvrage de Wallerstein, Collins, Mann, Derluguian & Calhoun

Autour d’un sujet largement abordé par les sciences sociales, les auteurs réunis dans cet ouvrage ont réussi le tour de force de produire une analyse à la fois stimulante et fondamentalement novatrice. C’est en effet à partir des années 2000 que l’on a pu assister au « retour » du capitalisme comme objet d’étude. La succession des crises financières globales (spéculation autour des entreprises de l’Internet, spéculation autour du marché immobilier américain … pour les plus récentes) a rappelé comme une évidence que le capitalisme ne se confond pas avec l’économie de marché, mais qu’il semble plutôt obéir à des évolutions structurelles. C’est pour cela que les raffinements de la science économique mobilisant la théorie néo-classique n’ont pas pu réduire le capitalisme à un modèle robuste : il existe des configurations variées d’accumulation du capital, correspondant à autant de trajectoires socio-historiques diverses. L’une des principales qualités de cet ouvrage est d’en donner un aperçu et d’en ouvrir les perspectives.

La suite du compte rendu sur le site de la revue Lectures : http://lectures.revues.org/16588

Un livre de 200 pages publié aux éditions de La Découverte

11:33 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Géopolitique, Histoire, Idées politiques, Lectures, Sociologie |  Facebook | | |

16/10/2014

Valeur financière et vérité, un ouvrage d'Horacio Ortiz

Le domaine de la finance est à la fois très analysé et fortement méconnu. C’est en premier lieu une discipline à part entière dont le niveau de raffinement et de spécialisation est conséquent : théorie financière, analyse financière, finance d’entreprise, finance de marché, finance internationale… Pourtant, à l’occasion de la crise mondiale déclenchée en 2008, il est clairement apparu que la finance était également un monde peu connu et peu compris du grand public. Aujourd’hui encore, les métiers et les entreprises qui constituent le monde de la finance, comme la plupart des activités de cette industrie, peuvent paraître obscurs aux non-initiés. À ce titre, l’ouvrage d’Horacio Ortiz vient combler un manque et apporte un éclairage à la fois passionnant et approfondi du fonctionnement des agents économiques de la sphère financière, en partant de l’étude de ceux qui achètent et vendent de l’évaluation d’entreprises cotées en bourse.

La suite de la note sur le site de la revue Lectures : http://lectures.revues.org/15824

Un livre de 180 pages publié par les Presses de Sciences Po.

09:40 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Finance, Lectures, Sociologie |  Facebook | | |