31/12/2014

Le capitalisme a-t-il un avenir ? Un ouvrage de Wallerstein, Collins, Mann, Derluguian & Calhoun

Autour d’un sujet largement abordé par les sciences sociales, les auteurs réunis dans cet ouvrage ont réussi le tour de force de produire une analyse à la fois stimulante et fondamentalement novatrice. C’est en effet à partir des années 2000 que l’on a pu assister au « retour » du capitalisme comme objet d’étude. La succession des crises financières globales (spéculation autour des entreprises de l’Internet, spéculation autour du marché immobilier américain … pour les plus récentes) a rappelé comme une évidence que le capitalisme ne se confond pas avec l’économie de marché, mais qu’il semble plutôt obéir à des évolutions structurelles. C’est pour cela que les raffinements de la science économique mobilisant la théorie néo-classique n’ont pas pu réduire le capitalisme à un modèle robuste : il existe des configurations variées d’accumulation du capital, correspondant à autant de trajectoires socio-historiques diverses. L’une des principales qualités de cet ouvrage est d’en donner un aperçu et d’en ouvrir les perspectives.

La suite du compte rendu sur le site de la revue Lectures : http://lectures.revues.org/16588

Un livre de 200 pages publié aux éditions de La Découverte

11:33 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Géopolitique, Histoire, Idées politiques, Lectures, Sociologie |  Facebook | | |

18/03/2014

Edith Penrose et la croissance des entreprises, un ouvrage de Lise Arena

Le petit ouvrage de Lise Arena est très éclairant. Il livre une traduction d’un article de l’économiste Edith Penrose sur la croissance des entreprises précédée par une introduction présentant l’auteure et son œuvre. C’est le format traditionnel de cette collection, Feuillets, publiée aux éditions de l’École Normale Supérieure de Llyon. Sous la direction de Ludovic Frobert et Muriel Dal-Pont ces feuillets d’économie politique moderne ont permis de (re)découvrir les travaux de Murray Rothbard, Gunnar Myrdal, Stephen Marglin ou plus récemment Nicholas Georgescu-Roegen. Autant d’auteur-es essentiels mais peu connus ou reconnus malgré des contributions primordiales pour les sciences sociales.

La suite du compte rendu sur le site de la revue Lectures : http://lectures.revues.org/13981

17:17 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Lectures, Organisations |  Facebook | | |

28/01/2014

Evaluer la formation professionnelle, un ouvrage de Marc Ferracci

Ce petit livre de Marc Ferracci peut faire l’objet de deux modes de lecture. Deux approches qui, loin d’être opposées, montrent la richesse de l’ouvrage : d’un côté, on peut voir dans Évaluer la formation professionnelle une revue de littérature empirique d’économie du travail et de l’éducation sur l’efficacité des pratiques de formation ; de l’autre, on peut y lire un plaidoyer en faveur d’une culture de l’évaluation rigoureuse s’appuyant sur l’économétrie.

La suite du compte rendu sur le site de la revue Lectures : http://lectures.revues.org/13386

Un ouvrage de 118 pages aux presses de Sciences Po.

20:38 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Lectures |  Facebook | | |