10/02/2017

Les péchés secrets de la science économique, un ouvrage de Deirdre McCloskey

Voilà clairement un ouvrage à mettre entre les mains de toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à l’économie. Pour l’enseignant ou le chercheur qui se pose des questions épistémologiques comme pour le lecteur curieux, interloqué par la récente « querelle des méthodes » qui a suivi la publication de l’essai des économistes Pierre Cahuc et André Zylberberg1, cette réflexion sur la manière dont se construit le savoir dans la « science lugubre » est particulièrement stimulante et à-propos. Trop rares sont en effet les livres qui savent aborder de manière simple et claire les fondements méthodologiques de la science économique. Cette tradition, portée par des grands auteurs tels que Milton Friedman2 pour le monde anglo-saxon et Edmond Malinvaud3 pour le monde francophone, semble ne plus avoir cours, comme si les questions épistémologiques avaient été tranchées définitivement en économie, alors qu’en sociologie, par exemple, elles font toujours débat. (...)

1 Pierre Cahuc et André Zylberberg, Le négationnisme économique, Paris, Flammarion, 2016.

2 Milton Friedman, Essais d’économie positive, Paris, Litec, 1995.

3 Edmond Malinvaud, Voies de la recherche macroéconomique, Paris, Odile Jacob, 1991.

La suite du compte rendu sur le site de la revue Lectures : https://lectures.revues.org/22298

Un livre de 109 pages aux éditions Markus Haller

17:18 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Histoire, Lectures |  Facebook | | |