05/06/2016

La monnaie entre dettes et souveraineté, un ouvrage de Michel Aglietta, Pepita Ould Ahmed & Jean-François Ponsot

Étrange impression au moment de refermer le livre de Michel Aglietta… Le premier sentiment est celui du plaisir d’avoir lu cette synthèse claire et accessible de ses réflexions et travaux sur la monnaie. Une analyse qui relève avant tout d’une véritable démarche d’économie politique : reposant sur des concepts rigoureux, ouverte aux autres sciences sociales et ancrée dans la réalité des sociétés étudiées. La monnaie entre dettes et souveraineté constitue en effet une véritable « somme » qui reprend et prolonge des travaux désormais classiques, publiés ou dirigés par l’économiste avec André Orléan, depuis 1982, sur les questions d’économie monétaire et financière et leur impact sur les dynamiques socio-historiques. Le second sentiment qui peut alors toucher le lecteur est celui de l’inquiétude : qui pourrait aujourd’hui encore porter un tel discours (largement hétérodoxe par rapport au corpus de base de l’économie) et le défendre épistémologiquement ? (...)

Le reste du compte rendu sur le site de la revue Lectures : http://lectures.revues.org/20913

Un livre de 458 pages publié chez Odile Jacob

20:51 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Finance, Histoire, Lectures |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.