10/05/2012

Monde pluriel, un ouvrage de Bernard Lahire

La tradition sociologique repose notamment sur la production d’ouvrages de nature épistémologique qui fournissent généralement un éclairage essentiel sur l’œuvre d’un auteur. On pense bien sûr à ceux d’Emile Durkheim ou de Max Weber dont les réflexions sur le caractère scientifique de la sociologie forment de véritables marqueurs intellectuels : points de références, guides méthodologiques, programmes de recherches, plaidoyers pour l’étude du social … et on en passe. Les auteurs contemporains ne dérogent pas à cette tradition et maintiennent cette volonté d’une explication globale de leurs recherches. Ainsi Bourdieu, Boudon, Touraine ont écrit plusieurs ouvrages à caractère épistémologique et méthodologique visant à clarifier leurs postulats : champs, habitus, violence symbolique, individualisme méthodologique, effets pervers, idéologie, intervention sociologique, notion de sujet… Le récent lauréat de la médaille d’argent du CNRS, Bernard Lahire, s’inscrit dans ce sillon qu’il a déjà contribué précédemment à creuser avec des livres comme L’homme pluriel ou L’esprit sociologique.

La suite du compte rendu sur le site de Lectures : http://lectures.revues.org/8371

19:28 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Lectures, Sociologie |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.