02/01/2012

Orleanomics

L'économiste André Orléan a publié un livre assez magistral qui fait la synthèse de ses recherches : L'empire de la valeur, paru au Seuil en 2011. La crise financière débutée en 2008 est pour lui la preuve manifeste d'une impasse de la pensée économique traditionnelle. Il propose de repartir de la notion de "valeur" pour montrer dans une perspective d'économie des conventions, que l'on ne peut proposer une analyse objective des grandeurs économiques.

Il en parle dans le quotidien Libération : http://www.liberation.fr/economie/01012375301-le-futur-n-...

Egalement dans le magazine Les Inrockuptibles : http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/72464/...

Et dans le quotidien Le Monde : http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/05/il-faut-de...

Cette manière de penser l'économie comme une science sociale complexe, nécessitant une réflexion pluridisciplinaire est le trait commun de ses analyses.

Un exemple ici aux journées de l'économie de Lyon où il évoque son rapport à la science économique pensée par l'économiste néo-classique Léon Walras (deuxième intervenant) :

 


Walras, un économiste à redécouvrir 1/2 par journeeseconomie

Et là quand il évoque Karl Marx :

 


Rencontre autour de Marx (partie 2) par journeeseconomie

Enfin son analyse des crises financières est tout simplement magistrale, même lieu, même jour que la conférence sur Walras :

 


Crises financières, les leçons de l'histoire 1 / 2 par journeeseconomie

00:19 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.